Un label pour les salons de massage – « No Sex »

Afin de lutter contre le proxénétisme, Delphine Burkli maire UMP du 9e arrondissement de Paris veut mettre en place un label pour les salons de massage qui proposent des prestations sexuelles.


Delphine Burkli maire UMP du 9e arrondissement de Paris explique : « On a toléré pendant plusieurs années l’implantation de ses établissements, que ce soit la ville de Paris ou la préfecture de police. Je note qu’un certains nombre d’établissement sont fermés chaque année par la brigade de répression du proxénétisme, mais ça ne va pas assez loin, ce qu’il faut c’est empêcher l’implantation. Il y a des rues entières de salons dits de massage, qui ne sont en fait que des lieux de prostitution »

no-sex

Dans le 9eme arrondissement, Delphine Burkli explique au micro de Radio France Bleu que sur 115 salons de massage, relaxation, soins du corps…, la préfecture de police estime qu’il y en aurait environ une soixantaine qui seraient des lieux de prostitutions clandestins.
Rien que sur l’année 2014, la préfecture de police a fermé une trentaine de salons de massage à Paris.

Un premier pas vers le label comme l’annonce la patronne d’un salon de massage de la rue Richer (Paris 9eme) au micro de radio France Bleu, elle explique :  » il y a des personnes qui me demande si je fais la finition manuelle, ou encore si je fais des massages toute nue ».

le 16 mars 2015, le label a été proposé au Conseil de Paris, l’élaboration d’un cahier des charges est actuellement en cours.

One thought on “Un label pour les salons de massage – « No Sex »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *